Catégorie dans Revendications

Résultats du Questionnaire Anonyme  D.P.I

Enquête CFDT : Impact DPI sur vos conditions de travail et Prises en Charge

Au regard de l’impact sur vos conditions de travail et des conséquences sur les Patients, la CFDT s’engage.

Projet 2019 : améliorer cet outil de travail quotidien.

Merci d’apporter votre contribution et suggestions pour y parvenir.

Résultats

Homme:8 %

Femme : 87 %

Catégorie Pro :   

39% AS.

44%IDE

5%  NEUTRE

 

Age :                                                                                                  

20/25 ANS 18%

25/30 ANS 18%

30/35 ANS 16%

35/40 ANS 10%

40/45 ANS 6%

+45 ANS     26%

NEUTRE      6%

 

Pole :

ONCO HEMATO    16%

MEDECINE              16%

VILLAGE                   48%

AUTRE                       20% (dont chir)

 

Jour /  Nuit :

JOUR:              75%

NUIT:               15%

NEUTRE :         6%

JOUR/NUIT:   4%

 

Temps de travail

7h36:                        50%

10h:                           10%

12h:                           23%

10/12h:                      3%

10h /  12h / 7h :      6%

 

Avez-vous suivi une formation sur le logiciel ? A-t-elle été suffisante ?

OUI:             39%     SUFFISANTE                             Non formés:      21%

NON:            39%     INSUFFISANTE                        NEUTRE:              1%

Pourquoi insuffisante?

“trop théorique….            pas assez de détails….

mal organisé…          auto apprentissage sur le terrain….       pas spécifique au service…

formation trop courte….          difficulté à mettre en pratique”.

On rencontre dans les appréciations positives une non argumentation.

Comment qualifiez-vous le logiciel ?

positif:

“pratique,   utile,   correct,   bien,   super,   bonne traçabilité,   appréciable dans le temps,    facile d’utilisation,    bonne visualisation”

négatif:

“Nul,   pas adapté,    compliqué,    pas pratique,   non complet,   peu utilisé,   peu ergonomique,    limité,    pas très explicatif,   lent,  trop d’éléments,  pas assez intuitifs,   chronophage,   mieux dans d’autres établissements,  manque de liens,    peu efficace,    manque de clarté,   peu mieux faire…”

 

Pensez-vous que le logiciel favorise :

 

① Le partage d’information

 

 OUI      50%      NON      35%      Neutre     15%

 

② Le Contact avec le patient

 

 OUI      50%      NON      50%         Neutre

 

③ Les surveillances

 

OUI    68%      NON      18%      Neutre       14%

 

④ Les prescriptions

 

OUI      62%        NON      19%       Neutre      9%

 

⑤ La perte d’information

 

OUI       42%      NON       40%       Neutre      17%

 

⑥ Le respect du secret professionnel

 

OUI      58%      NON      22%       Neutre      20%

 

⑦  Les transmissions ciblées

 

 OUI       42%       NON      53%     Neutre      14%

 

⑧ La collaboration interprofessionnelle

 

OUI      43%        NON      30%       Neutre      7%

 

Merci d’argumenter vos réponses

Combien de temps en moyenne, estimez-vous, consacrer par patient sur le DPI trakcare ?

Moins de 5 mn:       42%

5 à 10 mn :                22%

10 à 15 mn:               13%

+de 15mn:                 23%

soit   58 % plus de 5 mn,  soit X  17 patients:   1h25 minimum par jours.

Trouvez-vous que le logiciel facilite vos conditions de travail ?

NON:      50%                                   Moyennement:    10%

OUI:        37%                                   Neutre:                    2%

Quels sont si besoin les axes d’améliorations à proposer ?

36%      TRANSMISSIONS CIBLÉES

15%       Adaptation du logiciel selon service et spécificité, plus précis.

21%       Rapidité , fluidité.

4%         Tout changer.

4%         Formation,     plus d’ordinateurs.

1%          Rien

9%          Neutre

Remplissez-vous toutes les rubriques de traçabilité concernant le patient ?

OUI:         47%

NON:        47%

Neutre:      6%

Retrouvez-vous facilement  toutes les informations concernant le patient dont vous avez besoin ?

OUI:          37%

NON:         60%

Neutre:        3%

 

8 – Si l’hôpital est moribond, ce n’est pas une raison pour euthanasier les agents !

Les agents aspirent simplement à faire correctement leur travail, et dans des conditions convenables.

Les mesures économiques ne justifient pas de telles souffrances, ni ces injustices.

Il est de plus en plus difficile de supporter les répercussions qui impactent les patients.

Pour la CFDT du CHA, il reste à la Direction des marges de manœuvre encore peu exploitées et de ne plus reproduire les errements du passé.
La CFDT continuera à inciter la Direction à réguler certains comportements, particulièrement les pratiques de quelques médecins et manageurs toxiques.

Nous évoquons les RPS (Risques Psycho-Sociaux) depuis des années, sans être vraiment écoutés.

Aujourd’hui qu’il est devenu obligatoire pour l’administration de mesurer ce risque, la CFDT demande une ligne managériale claire, équitable, reconnaissante et respectueuse de l’engagement des agents.

Les conditions de travail et la justice sociale resteront les principales préoccupations de la CFDT du CHA.

Le soutien des équipes, particulièrement dans les situations difficiles restera la priorité.

Au-delà de la critique, nous choisirons toujours de faire des propositions crédibles et applicables en souhaitant que notre Direction se montre plus ouverte au Dialogue Social.

Sommaire de cet article

  1. Entre injonctions et injustices, l’hôpital crève !
  2. Les mesures imposées à l’hôpital depuis 10 ans, l’étouffent irrémédiablement.
  3. Concurrence et Médecine à deux vitesses à l’hôpital.
  4. Petits arrangements et absence de régulation.
  5. La CFDT du CHA agit localement.
  6. La CFDT CHA propose des solutions pratiques crédibles et obtient des avancées.
  7. La CFDT dénonce et combat les injustices.
  8. Si l’hôpital est moribond, ce n’est pas une raison pour euthanasier les agents !

Cfdt-cha.fr           CFDT Le Syndicat qui se Bouge…. pour VOUS !              CFDT : Poste 37.36

7 – La CFDT dénonce et combat les injustices

La CFDT entend faire cesser l’escroquerie dont sont victimes les agents en 12h.

En effet, l’administration place en 39h (7h48) les agents de jour en 12h, pour les faire travailler GRATUITEMENT, 25h supplémentaires chaque année.

La CFDT a donc déposé un recours au Tribunal Administratif, dont le jugement devrait intervenir prochainement.

La CFDT combat le harcèlement et les mauvais traitements. Nous avons dû faire intervenir le Directeur pour que cessent les agissements continus et inacceptables de certains professionnels, envers leurs pairs et les patients.

Pour d’autres affaires, il a plusieurs fois été nécessaire de convoquer le CHSCT.

Si l’administration reconnaît généralement les problématiques, la CFDT regrette que les mesures correctives tardent.

Depuis sa participation à la commission de crèche, la CFDT a conduit l’administration à établir des critères justes et objectifs pour l’affectation des places. Si le système reste perfectible, il évite désormais les choix partisans ou inéquitables.

Sommaire de cet article

  1. Entre injonctions et injustices, l’hôpital crève !
  2. Les mesures imposées à l’hôpital depuis 10 ans, l’étouffent irrémédiablement.
  3. Concurrence et Médecine à deux vitesses à l’hôpital.
  4. Petits arrangements et absence de régulation.
  5. La CFDT du CHA agit localement.
  6. La CFDT CHA propose des solutions pratiques crédibles et obtient des avancées.
  7. La CFDT dénonce et combat les injustices.
  8. Si l’hôpital est moribond, ce n’est pas une raison pour euthanasier les agents !

Cfdt-cha.fr           CFDT Le Syndicat qui se Bouge…. pour VOUS !              CFDT : Poste 37.36

6 – La CFDT CHA propose des solutions pratiques crédibles et obtient des avancées

Le point fort de la CFDT a toujours été d’analyser les situations et de faire des propositions crédibles.

Être constructif est bien plus compliqué que de se limiter à la critique et de s’opposer systématiquement à tout…

Ça implique d’avoir des interlocuteurs volontaires, de qualité, ce qui n’est pas toujours le cas.

Pour la CFDT « compromis » n’est pas un gros mot.

Nous avons plusieurs fois négocié des solutions réalistes, pour sortir par le haut de situations critiques.

Si notre discrétion nous est souvent reprochée, la CFDT revendique quelques compromis emblématiques :

Sommaire de cet article

  1. Entre injonctions et injustices, l’hôpital crève !
  2. Les mesures imposées à l’hôpital depuis 10 ans, l’étouffent irrémédiablement.
  3. Concurrence et Médecine à deux vitesses à l’hôpital.
  4. Petits arrangements et absence de régulation.
  5. La CFDT du CHA agit localement.
  6. La CFDT CHA propose des solutions pratiques crédibles et obtient des avancées.
  7. La CFDT dénonce et combat les injustices.
  8. Si l’hôpital est moribond, ce n’est pas une raison pour euthanasier les agents !

Cfdt-cha.fr           CFDT Le Syndicat qui se Bouge…. pour VOUS !              CFDT : Poste 37.36

5 – La CFDT du CHA agit localement.

La CFDT du CHA n’a jamais prétendu peser sur la politique nationale.

Notre section a parfois pris ses distances avec la centrale, à certaines occasions (comme la « loi travail »). Nous avons toujours priorisé les actions locales sur l’établissement, en faveur des conditions de travail.
Nous mettons un point d’honneur à partager les conditions de travail des collègues que nous représentons. Ainsi chaque syndicaliste CFDT conserve un temps de travail dans un service (aucun n’est détaché exclusivement au syndicat). Nous remplaçons volontiers les absents, pour ne pas laisser nos services en difficulté.

Sommaire de cet article

  1. Entre injonctions et injustices, l’hôpital crève !
  2. Les mesures imposées à l’hôpital depuis 10 ans, l’étouffent irrémédiablement.
  3. Concurrence et Médecine à deux vitesses à l’hôpital.
  4. Petits arrangements et absence de régulation.
  5. La CFDT du CHA agit localement.
  6. La CFDT CHA propose des solutions pratiques crédibles et obtient des avancées.
  7. La CFDT dénonce et combat les injustices.
  8. Si l’hôpital est moribond, ce n’est pas une raison pour euthanasier les agents !

Cfdt-cha.fr           CFDT Le Syndicat qui se Bouge…. pour VOUS !              CFDT : Poste 37.36

4 – Petits arrangements et absence de régulation.

Piston à l’embauche, nominations de complaisances et évolutions de carrière fulgurantes n’ont pas toujours été seulement des légendes.

Les avantages consentis à quelques-uns, et l’absence de régulation de l’administration expliquent aujourd’hui quelques dysfonctionnements. Si les traitements de faveur alimentent pour longtemps les rancœurs, ils n’engagent pas ceux qui s’estiment lésés à s’investir davantage dans leur travail.

Les inégalités de traitement participent au malaise général.
On connaît tous l’agent qui est malade à la moindre contrariété, ou celui qui fait seulement ce qu’il veut. Il en existe aussi, des malveillants, au caractère toxique, que personne n’ose recadrer ou contrarier… On retrouve malheureusement ces profils à tous les niveaux hiérarchiques !

L’administration a trop longtemps laissé les comportements de quelques individus dériver.

Les conséquences sont d’autant plus dommageables lorsqu’ils occupent un poste à responsabilité, qu’ils sont médecins ou exercent une autorité. Quelques cadres, manageurs ou responsables compromettent les équipes par leurs agissements, auxquels s’ajoute parfois leur incompétence.

Tout le monde est bien entendu au courant… Ceux qui en souffrent au quotidien ne comprennent pas que l’administration laisse faire, voire les protège. Conformément aux caricatures, certains ont même obtenu des promotions, ou ont été autorisés à exercer au-delà de l’âge de la retraite ! Ceux qui sont écartés, touchent leur confortable salaire dans les placards dorés du CHA.

Le comble n’est-il pas que certains encadrants, investis, compétents et appréciés de leurs équipes renoncent chaque année à leurs fonctions, faute de soutien et de reconnaissance, ou pire malmenés par l’institution… et pendant ce temps l’hôpital crève !

L’immense majorité des hospitaliers travaillent sous pression, et leurs conditions de travail se durcissent. Alors que l’on compte sur les efforts et le professionnalisme de chacun, il devient difficilement acceptable que certains soient payés, au mieux à faire RIEN, au pire à faire SUER les autres…

On peut observer que nombre de médecins ne se ménagent pas, enchaînant les gardes, parfois au prix de leur santé. Quelques-uns en revanche boudent les missions qui leur incombent ou se comportent en petits seigneurs. Certains par leurs attitudes perturbent les organisations des services ou du bloc.
A la lumière des chiffres, le verdict de l’ARS tombe…. Le CHA abandonne des spécialités, ferme des services, fusionne, restructure… Le service public recule et les agents qui s’y étaient investis pendant des années se désolent.

Toutes ces injustices persistantes sont très peu régulées, plombent le moral et la confiance de ceux qui donnent le meilleur d’eux-mêmes.

On arrive aujourd’hui au bout d’un système, beaucoup d’agents perdent espoir et quittent le CHA.
Notre établissement peine aujourd’hui à recruter, et à fidéliser certains professionnels indispensables.
Mais qu’avons-nous d’attractif à leur proposer pendant que l’hôpital crève ?

Sommaire de cet article

  1. Entre injonctions et injustices, l’hôpital crève !
  2. Les mesures imposées à l’hôpital depuis 10 ans, l’étouffent irrémédiablement.
  3. Concurrence et Médecine à deux vitesses à l’hôpital.
  4. Petits arrangements et absence de régulation.
  5. La CFDT du CHA agit localement.
  6. La CFDT CHA propose des solutions pratiques crédibles et obtient des avancées.
  7. La CFDT dénonce et combat les injustices.
  8. Si l’hôpital est moribond, ce n’est pas une raison pour euthanasier les agents !

Cfdt-cha.fr           CFDT Le Syndicat qui se Bouge…. pour VOUS !              CFDT : Poste 37.36

3 – Concurrence et Médecine à deux vitesses à l’hôpital.

Le secteur privé peut sélectionner ses « clients », leurs imposer des dépassements d’honoraires et des prix prohibitifs pour les chambres particulières.

Ils sont donc choisis, solvables, au comportement civilisé, et dont l’état de santé permet de dégager des bénéfices. Le choix des pathologies traitées assure une rentabilité, les interventions sont programmées, et le personnel est déployé de manière économiquement optimale.

D’autres règles s’imposent à l’hôpital qui doit prendre en charge tous les patients, les plus fragiles comme ceux atteints des pathologies les plus lourdes.

Les usagers sans ressources, ou aux comportements inappropriés sont soignés uniquement à l’hôpital. En plus des missions de service public (généralement déficitaires), l’hôpital doit aussi assurer la gestion des urgences. Cela impose une infrastructure permanente et coûteuse.

La santé est bien devenue une marchandise ! Selon ses moyens on est d’ailleurs pris en charge plus ou moins rapidement, en privé ou en public, y compris au sein de l’hôpital public.

Au CHA, quelques spécialistes et chirurgiens abusent de leur droit à réaliser “20% d’activité libérale”. Si pour la plupart c’est de « l’argent de poche », un certain nombre dépassent les limites de la décence, comparé aux simples agents, pressés comme des citrons depuis 10 ans !

Ces situations et pratiques sont contraires aux valeurs fondamentales des agents.

Certains de nos ex-praticiens hospitaliers travaillent aujourd’hui pour le CHA, mais sous un statut exclusivement libéral. Même si ces pratiques restent marginales, ils exploitent agents et moyens publics, démultipliant ainsi considérablement leurs revenus. Pour le précédent Directeur, cela permettait de maintenir l’activité et les compétences sur le site…

Est-il acceptable dans notre situation financière, que quelques individus se partagent les recettes des activités les plus rentables ? Et pendant ce temps …l’hôpital crève !

Sommaire de cet article

  1. Entre injonctions et injustices, l’hôpital crève !
  2. Les mesures imposées à l’hôpital depuis 10 ans, l’étouffent irrémédiablement.
  3. Concurrence et Médecine à deux vitesses à l’hôpital.
  4. Petits arrangements et absence de régulation.
  5. La CFDT du CHA agit localement.
  6. La CFDT CHA propose des solutions pratiques crédibles et obtient des avancées.
  7. La CFDT dénonce et combat les injustices.
  8. Si l’hôpital est moribond, ce n’est pas une raison pour euthanasier les agents !

Cfdt-cha.fr           CFDT Le Syndicat qui se Bouge…. pour VOUS !              CFDT : Poste 37.36

2 – Les mesures imposées à l’hôpital depuis 10 ans, l’étouffent irrémédiablement.

Les mesures imposées à l’hôpital depuis 10 ans, l’étouffent irrémédiablement.

Ces règles visent à réduire drastiquement les coûts de l’hôpital public qui doit désormais se comporter comme une entreprise concurrentielle… ou crever… alors l’hôpital crève !

L’hôpital est le seul service public qui doit payer par ses activités (principalement les soins), non seulement ses agents, mais aussi ses infrastructures et l’ensemble de ses charges financières (emprunts, investissements, travaux, taxe transport pour le tram..). C’est absurde !

Les hôpitaux sont poussés à développer des activités rémunératrices. D’autres, peu ou pas valorisables doivent être abandonnées, sans envisager les conséquences pour la santé publique.

La qualité du service et les conditions d’exercice, ne sont plus les priorités.

Il est difficile pour les soignants, de renier leurs convictions.
Le budget de la Sécu n’est pas extensible et les tarifs (remboursements) baissent donc chaque année.

C’est un cercle vicieux. L’hôpital doit assumer l’augmentation de ses activités, qui sont de moins en moins financées, avec toujours moins d’effectifs et de moyens… alors l’hôpital crève !

L’ARS impose la réduction des durées d’hospitalisation, le remplissage maximum des lits, et le redimensionnement des services pour « optimiser » les effectifs.

Il nous faut encore augmenter considérablement les traitements ambulatoires.

Ces objectifs conduisent souvent à de mauvaises prises en charges.

Malgré leurs efforts, les agents souffrent de ne pouvoir rendre le service de qualité auquel ils aspirent… ce qui conduit certains au burn-out !

Paradoxalement, ne pas atteindre les objectifs de l’ARS engendre en cascade de nouvelles sanctions financières, fermetures de lits, restructurations, mutualisations, suppressions de postes, modifications des amplitudes d’horaires, suppressions de RTT, non remplacement des absences…

C’est le cycle infernal dans lequel est pris notre établissement.

Malgré les sacrifices qui pèsent déjà sur les personnels et les patients, le CHA peine à atteindre «l’équilibre financier», et les déficits annuels s’accumulent. Les conséquences imposées par les CREF (Contrats de Retour à l’Équilibre Financier) sont aussi terribles que l’absurdité de cette politique… alors l’hôpital crève !

Sommaire de cet article

  1. Entre injonctions et injustices, l’hôpital crève !
  2. Les mesures imposées à l’hôpital depuis 10 ans, l’étouffent irrémédiablement.
  3. Concurrence et Médecine à deux vitesses à l’hôpital.
  4. Petits arrangements et absence de régulation.
  5. La CFDT du CHA agit localement.
  6. La CFDT CHA propose des solutions pratiques crédibles et obtient des avancées.
  7. La CFDT dénonce et combat les injustices.
  8. Si l’hôpital est moribond, ce n’est pas une raison pour euthanasier les agents !

Cfdt-cha.fr           CFDT Le Syndicat qui se Bouge…. pour VOUS !              CFDT : Poste 37.36

1 – Entre injonctions et injustices, l’hôpital crève !

A l’hôpital, nous subissons les effets néfastes des mesures de redressement économique imposées. Depuis plusieurs mois, l’ambiance générale se détériore de manière exponentielle au CHA, nous laissant une impression de « liquidation totale avant cessation d’activité ».

Analysons quelques causes identifiées et leurs conséquences quotidiennes. Étudions les responsabilités, qui sont partagées entre injonctions des tutelles et injustices sociales.

En effet, nombre de mesures découlent évidemment de choix et stratégies politiques nationales. Mais les administrations successives du CHA portent également leur part de responsabilités.

Enfin évoquons la place qu’entend tenir la section CFDT du CHA pour l’ère à venir, qui s’annonce sombre.

Sommaire de cet article

  1. Entre injonctions et injustices, l’hôpital crève !
  2. Les mesures imposées à l’hôpital depuis 10 ans, l’étouffent irrémédiablement.
  3. Concurrence et Médecine à deux vitesses à l’hôpital.
  4. Petits arrangements et absence de régulation.
  5. La CFDT du CHA agit localement.
  6. La CFDT CHA propose des solutions pratiques crédibles et obtient des avancées.
  7. La CFDT dénonce et combat les injustices.
  8. Si l’hôpital est moribond, ce n’est pas une raison pour euthanasier les agents !

Cfdt-cha.fr           CFDT Le Syndicat qui se Bouge…. pour VOUS !              CFDT : Poste 37.36